Tic tac…

Voilà maintenant quelques mois que je ne ressens plus le besoin d’écrire ici. C’est bon signe, j’imagine…

les pages se tournent et j’ai intégré mon statut définitif de non-mère.

Ma vie continue. Bien, même.

Le temps fait son œuvre. C’est donc bien vrai ce qu’on dit souvent. On n’y croit pas toujours mais si, c’est bien vrai, le temps aide à surmonter les épreuves, à faire ses deuils.

Je vous souhaite à toutes qui êtes peut être encore dans une période hyper sensible, de vous octroyer ce temps, d’y  croire à cette idée que le temps apaise la douleur.

Des bisous à toutes et du temps. 😉

 

Lieu de rdv modifié

Bonjour à toutes,

Finalement, la rencontre se fera à la brasserie « À la mort subite » située rue Montagne aux Herbes Potagères 7, 1000 Bruxelles. C’est toujours tout près de la gare centrale de Bruxelles mais là on pourra s’asseoir! 😀

A demain pour celles qui viennent!

1ère rencontre de femmes sans enfant à Bruxelles

Ca y est, avec la jeune femme aux bottes rouges nous nous sommes  inspirées de l’initiative de Catherine-Emmanuelle Delisle au Canada qui organise régulièrement des activités et rencontres entre femmes sans enfant.

Pour notre premiere rencontre, nous proposons de nous retrouver mercredi 29 juin à 19h autour d’un verre au BrewDog près de Gare centrale de Bruxelles.

Nous sommes déjà 8 femmes intéressées et vous êtes évidemment toutes les bienvenues. Si cela vous intéresse, n’hésitez pas à commenter ici ou à vous inscrire sur le site  bruxelles.onvasortir.com où un événement a été créé.

Nous espérons créer un petit réseau de femmes sans enfant afin d’échanger, de partager nos expériences et de passer de bons moments.

A très bientôt!

Nouvel appel aux femmes sans enfant de Belgique!

Aujourd’hui, j’ai fait une belle rencontre avec « la jeune femme aux bottes rouges ». Elle est, elle aussi, femme sans enfant par circonstances de la vie. On a pas mal échangé et c’était vraiment sympa. On s’est dit toutes les deux que ce serait chouette d’élargir notre cercle de connaissances sans enfant afin de partager nos expériences mais aussi passer de bons moments avec des copines, partager des passions etc. Bien qu’ayant des parcours très différents, il y a une compréhension mutuelle presque instantanée.

Où êtes vous mesdames sans enfant de Belgique?

 

 

Bruxelles, ma belle…

Que dire après toute cette horreur dans notre plat pays? Que je suis contente d’être en vie… Oui. J’ai entendu beaucoup de personnes se poser la question du monde qu’on laisse à nos enfants. Peut être que le statut de non parents nous apaise légèrement par rapport à tout ça. Et en même temps, quand on a appris les attentats, le premier réflexe a quand même été de contacter nos proches travaillant ou vivant à Bruxelles pour voir si tout allait bien. Heureusement, c’était le cas.

J’ai des collègues qui m’ont confié un réel stress de mourir et je pense que c’est peut être lié à leur statut de parents. De mon côté, je n’ai pas peur pour moi, pas du tout. Par contre, je me sens évidemment sensible à ce qui se passe et j’ose espérer que ce genre de situation ne se reproduira pas. Gardons l’espoir et l’optimisme.

Valentin- Valentine

Je me suis rendu compte recemment qu’en fait, j’ai plutôt eu peur pour mon couple durant toute cette aventure de PMA. Ce n’est que depuis peu que je me sens plus rassurée. Toutes les épreuves peuvent bien sûr nous rendre plus forts mais elles peuvent aussi nous fragiliser. C’était ma crainte par moments. Et si on ne pouvait pas supporter cette situation? Et s’il décidait de tenter sa chance avec une autre pour ne pas passer à côté de la paternité?

Cette année en janvier, nous avons fêté nos 20 ans d’amour… Tout ça oui!!! On a surmonté les épreuves que la vie nous a imposées et on s’aime toujours aujourd’hui. Quel soulagement! Parfois, quand j’observe autour de moi les tensions que l’arrivée d’un bébé peut amener dans les couples, il m’arrive de penser que d’un côté la nature nous épargne d’autres obstacles. Pour le moment, on peut se laisser vivre à notre rythme, sans trop de pression, de responsabilités, d’horaires,… Bon après, je sais qu’on aurait pu s’adapter à un autre style de vie mais faut voir le positif où y en a non?

On prend très à cœur nos rôles d’oncle et tante, de parrain et marraine et cela nous comble énormément. D’un jour à l’autre, notre famille s’agrandira d’une petite nièce-filleule de plus. Encore une petite fille! On est prêts à t’accueillir petite merveille!

 

Bonne année!!!

Je suis un peu en avance, mais je vous souhaite déjà à toutes et à tous une excellente année 2016!

Cette année se termine plutôt bien. Noël s’est passé dans la bonne humeur générale, comme j’aime, et les préparatifs pour le réveillon de nouvel an vont bon train… D’autant que cette année, c’est chez nous! Nous allons festoyer sur le thème d’Hawaï et l’ambiance risque bien d’être ensoleillée et festive.

Les 5 km de course à pieds, c’est ok, j’y arrive maintenant. Donc mes bonnes résolutions de l’année 2016 seront de continuer à courir régulièrement afin de maintenir au minimum mon niveau actuel, je me suis promis également de mettre plus souvent des jupes, bref, des bonnes résolutions un peu futiles. Pour les vraies de vraies, je réfléchis encore jusqu’au 1er janvier. 😀

Cette annee 2015 qui n’était pas empreinte d’attente de bébé, d’espoir-désespoir, etc a été finalement assez agréable. Être fixés fait quand même passer à une autre étape de vie. Tous les projets sont possibles et ne doivent pas s’énoncer au conditionnel.

Les bébés continuent d’arriver que ce soit dans la « vraie vie » avec une nouvelle petite nièce prévue en février ou sur les forums. J’ai moins de pincement au cœur. Je me réjouis.

Pour toutes mes copinautes qui sont encore dans l’incertitude, qui sont en traitement, ou qui commencent à envisager la vie sans enfant, une énorme pensée pour vous!

Et puis celles qui sont sans enfant par choix ou qui ne l’ont pas choisi mais vivent déjà cette situation depuis plus longtemps, n’hésitez pas à partager avec nous votre quotidien, vos projets…